Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Feu De Dépôt d'hydrocarbures

Posté par: Pierre Thine| Lundi 07 mai, 2018 23:05  | Consulté 143 fois  |  0 Réactions  |   

1 -  Avant-propos      

Chaque dépôt d'hydrocarbures, liquides ou (et) liquéfiés, doit et faire l'objet d'un plan détaillé d'intervention.    Le présent article ne prétend pas édicter des règles précises, concernant la conduite à tenir, jusque dans les détails, en cas de sinistre dans un tel dépôt, mais seulement énoncer un certain nombre de principes, dont il faudra s'inspirer, pour établir ce plan d'intervention, d'abord, en assurer l'exécution en cas de nécessité, ensuite, si le cas se présente.

 2 - En général, un dépôt d'hydrocarbures comprend les éléments constitutifs suivants :


-  des installations d'apport de produits ;
-  déchargement de bateaux (pétroliers ou péniches) ; - voies ferrées permettant l'apport par wagons-citernes ; - terminal de pipe-Line ;  - un ensemble de réservoirs de stockage, avec une cuvette de rétention ; - des installations de pompage et de distribution par canalisations ; - des installations de distribution, permettant le remplissage de wagons-citernes ou de camions-citernes - des installations techniques annexes diverses ; - centrales de production de vapeur, d'air comprimé ; - installations de conditionnement (embouteillage de gaz liquéfiés par exemple) ; - laboratoires de contrôle ; - installations de lutte contre l'incendie.          - pompes ;        - canalisations ;            - lance Monitor et générateurs de mousse.             - ateliers.        - magasins.         - garages ;          - bureaux.                Les incendies dans la plupart de ces installations ne différent pas de incendies "classiques" et les procédés d'attaque sont les mêmes que ceux qui ont pu être décrits à certains articles précédents.  

3. - Conduite des opérations en cas de feux au dépôt proprement dit :  

3.1 - Principes de base 

 - arrêter, l'alimentation du dépôt ; - si  c'est possible, vider le (les) réservoirs atteints ou menacé (s). - refroidir le (les) réservoir (s). - protéger le voisinage par refroidissement. - attaquer le feu proprement dit au moyen de mousse.  

3.2 - Moyens à disposition -      moyens propres à l'établissement ; -      moyens apportés par  les sapeurs-pompiers extérieurs.

 3.3 - Conduite des opérations :  

3.3.1 - Avant d'entreprendre une opération d'extinction à la mousse d'une certaine envergure :     

          Il faut avoir la certitude qu'on pourra la mener sans interruption jusqu'à l'extinction complète et sans risque de reprise de feu postérieure à cette dernière. - en conséquence, réunir au préalable par tous les moyens nécessaires à cet effet (en particulier, approvisionner.l'émulsifiant nécessaire, assurer l'alimentation en eau, constituer une réserve de moyens pour parer à toute défaillance du dispositif. - ne pas tenter l'opération tant que ces moyens ne sont pas à pied d'œuvre et leur mise en œuvre organisée.  

3.3.2 -  Cela n'exclut pas une action immédiate d'éléments de l'établissement ainsi que certains des premiers arrivés parmis ceux des sapeurs-pompiers :

- pour effectuer éventuellement des sauvetages ; - attaquer le feu sur des installations annexes ; - protéger les alentours du foyer principal (création de rideaux d'eau, refroidissement des parties non atteintes. - voire attaquer partiellement une cuvette de rétention pour empêcher la nappe de feu de se propager vers un   un point vulnérable sans avoir l'idée d'en effectuer l'extinction proprement dit en totalité.                  La répartition de ces missions dépend évidemment des moyens dont ont peut disposer et l'échelonnement des arrivées des différents éléments prévus au plan d'intervention.

 3.3.3 - Déroulement de l'attaque proprement dite :

          L'attaque proprement dite comprend trois phases principales:
- refroidissement. 
- extinction.
- contrôle afin d'empêcher toute reprise du feu.

. Refroidissement

vise à : 

- protéger contre le rayonnement du feu, les installations non encore atteintes ;

- abaisser la température des produits en feu.

               Il  doit être entrepris dès le début des opérations au moyen :

- des installations fixes du dépôt (les sapeurs-pompiers) sont appelés à contribuer à leur mise en œuvre, car

 les équipes propres aux dépôts sont généralement insuffisantes numériquement.

- de tous les moyens en lances des sapeurs-pompiers, y compris canons à mousse, mis en œuvre à l'eau

               Ces opérations doivent cependant être conduite avec le souci d'éviter le débordement (du) ou  des réservoirs en feu.   
 L'auteur  Pierre Thine
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Pierre Thine
Blog crée le 16/12/2011 Visité 1906215 fois 4374 Articles 13191 Commentaires 263 Abonnés

Posts recents
Que Faire En Cas De Piqûres D\'Abeilles, De Guêpes Ou De Frelons ?
Les Réactions De Surcharges Psychiques Ou Réactions De Stress
Comportement Du Jeune Conducteur
Baliser Pour Eviter Tout-Sur-Accident
Atteintes Des Fonctions Vitales
Commentaires recents
Les plus populaires
Définition et Fondement Historique de la Nation Sénégalaise.
La Ceinture de Sécurité.
L'énergie Des Mers
Atteintes des Fonctions Vitales
Prévention des accidents domestiques Chez L'Enfant