Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Stress Traumatique

Posté par: Pierre Thine| Lundi 07 janvier, 2013 15:18  | Consulté 580 fois  |  0 Réactions  |   

Pour comprendre les effets du stress, tantôt nocifs, il importe de connaître les mécanismes d'une réaction fondamentale qui protège la vie.

Tout comme le métal plus ou moins résistant, qui soumis à des forces extérieures, peut rester élastique, se déformer durablement ou se rompre, votre personnalité, sous l'effet d'une agression ou d'une menace psychologique, restera indemne, sera modifiée ou amenée à son point de rupture.

Les réactions émotionnelles de stress, miroir des réactions physiologiques et psychologiques d'alarme face à l'agression, expriment ainsi votre résistance.

En tout premier lieu, le stress est donc utile :

1. il focalise l'attention sur la situation menaçante, en suspectant immédiatement toutes les autres pensées et

    rêveries ;

2. il mobilise l'énergie nécessaire à l'évaluation de la situation et à la prise de décision.

3. il prépare à l'action (conduite de fuite ou d'attaque) adaptée à l'agression.

Les émotions qui accompagnent le stress sont inévitable. Une fois éprouvée, même douloureuses, il est inutile de les dissimuler. Enfermées à l'intérieur, les émotions font du mal, comme un toxique ou un poison qui persisterait dans l'organisme (Le chat ignoré devient un tigre C.G.JUNG)  ;

Le stress protecteur coûte énormément d'énergie on sort physiquement diminué d'une période passée sous les bombes ou d'une agression menaçant directement la vie. Ces réserves d'énergie d'adaptation s'épuisent. Chez l'animal de laboratoire, cela conduit à la mort, chez l'être humain au stress dépassé.

QUE FAIRE  ?

Il faut tout d'abord tenter de prévenir ce débordement.

Pour cela il est nécessaire de :

. connaître ses limites ;

. se reposer ;

. dormir suffisamment ;

. manger régulièrement ;

. maîtriser la consommation d'alcool, de tabac ou de médicaments.

Bref, il faut se discipliner, tous les jours de sa mission, un peu comme l'athlète avant la compétition.

Il importe surtout de :

se connaître, connaître ses limites, être à l'écoute de soi.

Il vaudrait mieux analyser son stress plutôt que de le subir, le maîtriser plutôt que d'être envahi par ses manifestations.

Savoir se reposer, se tenir en retrait ou renoncer, c'est faire preuve de lucidité et d'égards envers les autres.

En état dépassé, le  (ou la) collègue devient un fardeau pour le reste de l'équipe.

__________________________________________________________________________

 L'auteur 
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Pierre Thine
Blog crée le 16/12/2011 Visité 535408 fois 503 Articles 3350 Commentaires 14 Abonnés

Posts recents
Application D e La Réglementation
Rôle Permanent Du Secouriste Dans La Prévention Des Accidents
Définition Et Fondement Historique De La Nation Sénégalaise
Le Stress Associé Aux Catastrophes
Noyades : Mesures Préventives
Commentaires recents
Les plus populaires
La Ceinture de Sécurité.
Atteintes des Fonctions Vitales
Coup de Chaleur
Définition et Fondement Historique de la Nation Sénégalaise.
Luxations et Entorses