Le développement intégral passe par un personnel qualifié dans les sciences et la technique

  • Source: : APS | Le 23 février, 2018 à 01:02:09 | Lu 4269 fois | 30 Commentaires
content_image

Le développement intégral passe par un personnel qualifié dans les sciences et la technique

Le développement intégral, autocentré et tourné vers la satisfaction des besoins économiques d’un pays passe nécessairement par le la mise à disposition massive de personnel qualifié dans les sciences et la technique, a déclaré, jeudi, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Mary Teuw Niane.
 
S’exprimant lors de la cérémonie de remise de diplômes aux 16 récipiendaires de la première promotion de l’Institut polytechnique de Saint-Louis (IPSL), il a souligné la nécessité pour le Sénégal et l’Afrique en général, de disposer de techniciens supérieurs et ingénieurs qualifiés aptes à faire face aux besoins de la construction nationale des pays africains.
 
Aussi, a-t-il insisté sur la nécessité de travailler à ne pas se retrouver dans une situation caractérisée par l’absence de maitrise de technologies de base et de technologies avancées.
 
Selon le ministre de l’Enseignement supérieur, "l’absence d’innovation, une insuffisance de politique de formation, enlèvent toute possibilité à un pays de participer avec succès à la compétition internationale autour de l’économie du savoir".
 
Il a préconisé la mise en œuvre de programmes de qualité "pour un véritable développement du capital humain capable de porter et de mettre en œuvre les objectifs de développement", ce qui selon lui permettrait aux Etats africains postcoloniaux d’éviter "les déconvenues économiques".
 
Créé en 2010, a rappelé M. Niane, l’IPSL a véritablement pris forme en 2012 pour mettre en place deux filières de formation, à savoir la formation en génie civil et en électromécanique.
 
Dans un avenir proche, de nouvelles filières verront le jour dans cet institut, lesquelles concernent l’informatique, les télécommunications, le génie biomédical, l’énergie et l’environnement, avec des possibilités de nouvelles insertions professionnelles, a révélé Mary Teuw Niane. 
 
Le ministre a aussi invité les 16 ingénieurs de l’Institut polytechnique de Saint-Louis (IPLS) à prendre part au développement économique et social du Sénégal, en s’armant d’un esprit d’innovation, d’efforts au travail, toutes choses qui leur permettraient d’être entreprenants.
 
Le recteur de l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis, le professeur Baïdallaye Kane, s’est réjoui du premier produit de l’IPSL avec ces 16 ingénieurs en électromécanique qui devraient bientôt s’insérer dans le marché du travail.
 
Selon lui, l’UGB va davantage diversifier ses filières professionnelles pour former des cadres et ressources humaines de qualité. 
 
Il a annoncé, dans cette perspective, la construction d’infrastructures afin d’augmenter la capacité d’accueil de l’université qui va passer de 11000 à 15.000 étudiants d’ici fin 2018.  
 
Le directeur de l’Institut polytechnique de Saint-Louis (IPLS), André Faye, a retracé les péripéties de son établissement, qui selon lui, est parti de rien. 
 
L’Institut a depuis "pris ses marques et va davantage s’affirmer" avec la sortie de cette première promotion constituée de 16 ingénieurs en électromécanique, a-t-il assuré.


Auteur: Aps - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (18)


Anonyme En Février, 2018 (01:35 AM) 0 FansN°: 1
Je confirme. Il n'y a pas d'autres voies que le savoir scientifique.

Et on a perdu beaucoup beaucoup de temps en latin, grec, litteratures modernes et autres poesie.
Anonyme En Février, 2018 (01:38 AM) 0 FansN°: 2
Rien qu'à voir les premiers prix décernés dans nos concours généraux de ces dernieres années nous montrent à quel point on est loin du chemin à suivre. Des premiers prix de francais, géographie, latin, philosophie, etc.. Cela ne développera jamais un pays ambitieux et conscient.
Anonyme En Février, 2018 (01:45 AM) 0 FansN°: 3
N'ayons pas peu de former des milliers scientifiques chomeurs. Le piege est de se dire si on forme trop on ne pourra pas les insérer dans le marché.

Non! pour les premieres décennies c'est le prix à payer, on a juste besoin au début d'une masse critique de 20% d'entre eux pour tirer le pays vers le haut.
Un Ingenieur En Février, 2018 (08:04 AM) 0 FansN°: 4
Eh bien on n a plus le choix. On ne fabrique que des litteraires et des economistes en masse. Ce n est pas rien, mais les branches techniques et scientifiques, sans ces deux developper un pays est un reve.
Anonyme En Février, 2018 (08:49 AM) 0 FansN°: 5
C est faux. CE sont les sociologique et autre linguistes, Psychologie, qui sont en mesure d identifier le Probleme de Base notamment qu avec une langue empruntee, on Reste Superficiel. Ces Ingenieurs risquent de ne rien inventer toute Leur vie. CE sont aussi les economistes decries qui ont Pose le profond Probleme du Franc CFA. En amont, les sciences sociales authentique sont CE qui peut sauver l afrique. CE MINISTRE n a rien compris. Il fait une course en Avant et on VA droit Au mur
Reply_author En Février, 2018 (10:47 AM) 0 FansN°: 1
ne te vexes pas, on dit juste que c'est un probleme de dosage, former des dizaines de milliers de philsophes, sociologues, juristes est une aberration pour peu de scientifiques. il en faut de ces profils mais 20% suffiront.
Reply_author En Février, 2018 (11:42 AM) 0 FansN°: 2
ces ingénieurs n'inventeront rien de toute leur vie, c'est peut être vrai, mais la raison n'est pas celle que vous donnez. la vraie raison c'est qu'ils ont au une formation au rabais : pas de salles pendant longtemps, pas d'enseignants qualifiés, etc., pas de matériel de tp, de la théorie, que de la théorie, pour des apprenants qui ne sont pas très brillants à la base.
Reply_author En Février, 2018 (16:40 PM) 0 FansN°: 1
un ingénieur n'est pas formé pour "inventer", il concoit. par exemple si toi (quelque soit ta formation et tes compétences) tu avais une idée bien spécifique et precis d'un truc (n'importe lequel), tu peux aller voir un ingéneur de ce domaine qui va te "traduire" ce que tu dis en langage humain vers un langage plus technique (et réaliste). aprés il prend tout ca et le donne au technicien qui lui le realise concretement pour que tu puisse l'utiliser pour de vrai. (en gros quoi)
du coup meme toi tu peux participer à cet effort de guerre.

au sénégal il n'y aucun debat de truc technique ou scientifique dans les medias, les gens sont refractaires à tout ca. je sais pas si cest un complexe depuis le lycée ou je sais plus quoi, c'est triste pour la jeune génération en tout cas
Anonyme En Février, 2018 (08:59 AM) 0 FansN°: 6




**deux terrains jumelés à kounoune ngalap , prés base armée française et cité Kalya*

*7*7 *5*5*6 *2*6* 5*4**







Anonyme En Février, 2018 (09:06 AM) 0 FansN°: 7
Il faut un pouvoir sérieux,pas comme le vôtre qui détourne l'argent à d'autres fins.
Un Ingenieur En Février, 2018 (09:44 AM) 0 FansN°: 8
@5: Personne ne dit que les economistes, les litteraires et autres sociologues ne valent rien

Mais il y en a trop. Un pays est comme une entreprise. Il doit produire. Mais s il y a dans cette entreprise trop d employes non productifs, c est la cle sous la porte, la faillite. Les economistes eux memes le savent: les couts c est le produit qui les supportent.
Un Archiduc-bourbon En Février, 2018 (14:00 PM) 0 FansN°: 1
hé! çà c'est faux! tout le monde peut-être mis à contribution, mécanicien, talibé, philosophe, économiste, sociologue, et j'en passe!
ces histoires de non débouchés sont des mensonges des occidentaux.
leur modèle qui est un dérivé ne peut être intégral.

un ignare
Anonyme En Février, 2018 (10:31 AM) 0 FansN°: 9
wakhal thi sunu master 2 yii qui dure 3 ans c pas normalllllllllllllllll
Anonyme En Février, 2018 (11:02 AM) 0 FansN°: 10
Malheureusement au Senegalal il y a peu d"élèves au lycée dans les séries scientifiques et dans les Universités il y a beaucoup trop d'étudiants en Droit ou sociologie ! .......maintenant former des ingénieurs et techniciens sans que le gouvernement et les banques ne les appuient pour créer des entreprises ne sert à rien,car ces ingénieurs partiront à l'étranger !
Reply_author En Février, 2018 (11:40 AM) 0 FansN°: 1
qu'ils partent à 80% tant mieux. l'inde a profité de ce scénario avec ses milliers de scientifiques et ingénieurs aux usa dont beaucoup sont rentrés plus tard aguerris
Reply_author En Février, 2018 (12:40 PM) 0 FansN°: 1
cite moi 1 ingénieur sénégalais dans un domaine stratégique qui est rentré ! le sénégal est pour l'heure incapable d'absorber un haut physicien nucléaire ou un ingénieur aérospatial, entre autres. ici les milliards ne sont pas investies dans les secteurs de demain mais dans les meetings politique. tout le contraire de pays comme malaisie, l Éthiopie ou même le maroc. et ça se paie cash. regardez la prédominance de la ram ou d ethiopian dans le secteur aéronautique. nous, juste pour "espérer" avoir une compagnie qui "espère" les concurrencer, on fait appelle à l expertise étrangère. mes frères, touthie day ham leekam !
nous n'avons pas la base. commençons par régler cela.
Reply_author En Février, 2018 (20:57 PM) 0 FansN°: 2
je connais beaucoup de senegalais (ingenieur ,techniciens, medecins , gestionnaire....) qui travaillent en france et n'ont pas n'ont pas envient de venir travailler au senegal carce pays n'a aucun tissus industriel ,aucune cullture technologique........
Anonyme En Février, 2018 (11:40 AM) 0 FansN°: 11
OK les gars, le suis commentaire numero 5, mais vraiment vous avez une Bonne culture de discussion, CE qui qui de nos jours rare, Car les pires insulte pleuvent a la moindre Contradiction. En Avant Mon pays le senegal. Bonne journee
Anonyme En Février, 2018 (12:03 PM) 0 FansN°: 12
IL A PARFAITEMENT RAISON LE MINISTRE IL FAUT INVERSER LA TENDANCE 80 % DE SCIENTIFIQUES CONTRE 20% DES LITTÉRAIRES LE PAYS CHANGE EN MOINS DE 25 ANS
Anonyme En Février, 2018 (13:22 PM) 0 FansN°: 13
La souris a accouché d'une montagne !



Ce que dit le ministre, toute personne sensée le dirait !



ces 16 ingénieurs finiront vacataires durant des années avant de s'expatrier pour enfin mettre en pratique leur savoir...quoique...des années universitaires qui se résument en 3-4 mois....
Anonyme En Février, 2018 (14:05 PM) 0 FansN°: 14
"Le développement intégral passe par un personnel qualifié dans les sciences et la technique"



Çà, c'est évident mais ce n'est jamais une vérité absolue dont doit se targuer un pays qui cherche le rayonnement.



Cette langue qu'est le français est une sale langue qui devrait être réduite jusqu'à annhinilation totale.

Langue fausse, ambigÜe et de gonflement de deunne!

hiiihiihihiihihihiihihihihiihihihihiihihihihihihihiihihi
Dr Fall  En Février, 2018 (15:36 PM) 0 FansN°: 15
ALERTE ... GREVE DE LA FAIM DES ETUDIANTS DE L'ISFAR BAMBEY EX ECOLE DES CADRES RURAUX POUR CAUSE NON PAIEMENT DE BOURSES - LE RECTEUR INFORME LE MINISTRE DU DANGER .
Papis  En Février, 2018 (15:43 PM) 0 FansN°: 16
Le pdt Macky Sall doit prendre ses responsabilités en donnant l'ordre de payer d'office à ces étudiants de l'ecole nationale des cadres ruraux - ISFAR - qui est un établissement de prestige qui forme des ingénieurs qualifiés .
Ndeye Kh .f En Février, 2018 (15:52 PM) 0 FansN°: 17
Ah bon , gréve de la faim programmée dans le 3é plan d'action . je pense que Mme le recteur de Thiés doit les assister sérieusement parce que cela peut lui créer des problèmes et il parait qu'ils sont en gréve depuis 1 mois - c'est grave '' tiey senegal '' ak situation étudiants yi -
Pleurs En Février, 2018 (18:46 PM) 0 FansN°: 1
listons les spécialités des recteurs du sénégal : historien =
dakar,
thies : philosophie
saint-louis : anglais
les autres je les ai oubliés :
directeur de l'enseignement supérieur ; géographie
les autres directeurs de l'enseignement supérieur : histoire, géographie.
que signifie science et technique dans ce pays.
Reply_author En Février, 2018 (00:56 AM) 0 FansN°: 1
ziguinchor : chimiste. au moins pour sauver l'honneur.
Anonyme En Février, 2018 (21:10 PM) 0 FansN°: 18
Former des ingenieurs n'est qu'un élément du puzzle pour developper un pays : il faut commencer par se mettre au travail ( regarder la difference entre les populations pays d'Extreme Orient et dl'Afruque, avoir un esprit civique tres fort et développer l'esprit d'entreprise (inexistant ici !) que l'état décide d'axes de développement (agriculture, services...?) et adapte sa politique , que les banques apportent leurs contributions financieres.....tout cela est absent au Senegal , on préfères'attirer les bonnes graces des marabouts de Touba croyant que l'argent tombe du ciel !!!!!

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com